Risky business.

Il fallait bien que ça arrive... De nos jours, on ne peut plus lancer une nouvelle technologie sans qu’on lui trouve des risques pour la santé humaine (quand ce n’est pas pour la planète). Dernier exemple en date : l’impression 3D. Le Georgia Institute of Technology et UL Chemical Safety mettent en garde sur l’émission de particules de plastique de type ABS, très fines, potentiellement cancérigènes et irritantes pour les poumons. On est mal barrés…

http://www.numerama.com/sciences/44...